L’AIEA enquête sur des activités nucléaires illicites de la Syrie et l’Iran

Se penchant ensuite sur la situation au Moyen-Orient, le chef de l’AIEA a une nouvelle fois regretté le manque de coopération de l’Iran et de la Syrie, qui font tous deux l’objet d’une enquête de l’agence pour des activités nucléaires présumées illicites.

A propos de l’Iran, Yukiya Amano a souligné que « l’agence a besoin de la coopération de l’Iran pour clarifier les questions en suspens qui alimentent l’inquiétude sur une possible dimension militaire de son programme nucléaire, notamment en ayant accès à tous ses sites, à ses équipements, à ses employés et aux documents réclamés ».

L’AIEA estime en effet que l’Iran continue d’entraver le travail de ses inspecteurs, empêchant l’agence, après huit ans d’enquête, de déterminer si le programme nucléaire iranien est pacifique, comme l’affirme les autorités, ou a des fins militaires, comme le soutienne les grandes puissances. Le manque de coopération de l’Iran a d’ailleurs débouchée cette année sur le renforcement du régime de sanction imposée par le Conseil de sécurité, qui demande notamment l’abandon de l’enrichissement d’uranium.

Dans son dernier rapport publié fin novembre, l’AIEA signalait l’arrêt temporaire du programme d’enrichissement le 16 novembre. L’agence onusienne ne fournissait pas d’information sur la raison et la durée de cet arrêt, les inspecteurs de l’AIEA n’étant restés sur le site d’enrichissement de Natanz, dans le centre de l’Iran, que quelques heures. Selon la presse, qui cite des responsables iraniens, cet arrêt serait dû à des problèmes techniques et non à une décision politique visant à se conformer aux demandes de la communauté internationale.

Dans son intervention, Yukiya Amano a néanmoins salué la reprise des négociations entre l’Iran et le Groupe 5 +1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne + Allemagne), programmé à Genève les 6 et 7 décembre prochain, après plus d’un an d’;nterruption.

A propos de la Syrie, le Directeur de l’AIEA a regretté que celle-ci n’ait « pas coopéré depuis juin 2008 sur les questions en suspens concernant plusieurs sites, dont celui de Dair Alzour ».

L’agence onusienne cherche en effet à accéder à plusieurs installations dispersées sur le territoire syrien, en particulier celui de Dair Alzour, bombardé par Israël en septembre 2007, en raison de soupçons de la construction d’un réacteur nucléaire. En 2008, la Syrie avait accepté la venue d’inspecteurs de l’AIEA, mais n’a pas délivré de nouvelle autorisation depuis cette date.

Devant le Conseil des gouverneurs, Yukiya Amano a indiqué avoir « écrit une lettre au ministre des affaires étrangères de la République arabe syrienne le 18 novembre 2010, pour demander au gouvernement d’assurer à l’agence un accès rapide aux informations et aux emplacements liés à Dair Alzour ».

Partager

Articles Récents

Toulouse “des réserves de sang à un niveau dangereusement critique”

Toulouse “des réserves de sang à un niveau dangereusement critique”

Les réserves de sang, affaiblies par la crise sanitaire, ont atteint un niveau dangereusement critique indique ce lundi François Toujas,…

27 septembre 2021

Paiement de la Taxe Foncière mode d’emploi

Vous avez jusqu’au 15 octobre pour payer vos taxes foncières 2021. Votre avis de taxes foncières 2021 est d’ores et…

27 septembre 2021

Occitanie – Talan recrute 40 personnes en CDI

Talan prévoit plus de 40 nouvelles arrivées en CDI d’ici fin  2022 en Occitanie. Ces nouveaux recrutements répondront aux besoins accrus en…

27 septembre 2021

Le Stade Toulousain en leader intraitable face à Clermont : revoir les essais

Le Stade Toulousain recevait Clermont dimanche soir pour le dernier match de la 4e journée de championnat top14 de rugby.…

27 septembre 2021

Ligue2. Toulouse – Caen, le TFC peut prendre le large

Toulouse Caen c'est la dernière affiche de la 10e journée de championnat ligue2 de football programmé ce lundi soir au…

27 septembre 2021

Des pénuries d’essence au Royaume-Uni

Les pénuries d'essence au Royaume-Uni sont dues à des "achats de panique purs et simples", a affirmé lundi sur la…

27 septembre 2021