international

Face au régime Taliban, les Nations Unies fixent une ligne rouge en Afghanistan

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet a exhorté mardi les Talibans, qui se sont emparés du pouvoir en Afghanistan, à respecter les droits humains de tous, et a déclaré qu’une « ligne rouge fondamentale » serait leur traitement des femmes et des filles.

Mme Bachelet s’exprimait devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève lors d’une session extraordinaire concernant la situation en Afghanistan après la chute de la capitale Kaboul aux mains des Talibans le 15 août et la fuite du Président Ashraf Ghani.

La crainte de violation des droits humains

Selon la Haut-Commissaire, la prise rapide d’une grande partie du pays, y compris la capitale, par les Talibans « fait craindre un retour aux violations des droits humains du passé et a attisé le désespoir de nombreux Afghans ».

Elle a précisé que, ces dernières semaines, son Bureau a reçu des rapports « poignants et crédibles » sur l’impact sur les civils des violations du droit international humanitaire, ainsi que des violations et abus des droits de l’homme, par les parties au conflit.

Les femmes, les opposants politiques et les journalistes

« En particulier, nous avons reçu des informations crédibles faisant état de violations graves du droit international humanitaire et de violations des droits de l’homme, commises dans de nombreuses zones sous contrôle effectif des Talibans », a-t-elle dit. Il s’agit notamment d’exécutions sommaires de civils et de membres hors de combat des forces de sécurité nationales afghanes ; de restrictions sur les droits des femmes – y compris leur droit de se déplacer librement et le droit des filles d’aller à l’école ; du recrutement d’enfants soldats; et de la répression de manifestations pacifiques et de l’expression de la dissidence.

Selon Mme Bachelet, il existe de graves craintes pour les femmes, pour les journalistes et pour la nouvelle génération de dirigeants de la société civile qui ont émergé ces dernières années. Les diverses minorités ethniques et religieuses d’Afghanistan sont également exposées à la violence et à la répression.

Partager
Tags: Afghanistan

Articles Récents

Le CHU de Toulouse recrute 172 personnes (et pas que des soignants)

Afin de renforcer ses équipes, le CHU de Toulouse propose une nouvelle opération de recrutement 100% digitale. Professionnels de santé…

23 septembre 2021

Paris gagne à Metz, carton de Rennes, victoires de Lille et Lyon ce qu’il faut retenir de la 7e journée ligue1

Se jouait mercredi soir la 7e journée de championnat ligue 1 de football. Une journée une nouvelle fois marquée par…

23 septembre 2021

Appel à un plan de vaccination mondial pour “mettre fin à la pandémie” Covid19

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a réitéré mercredi son appel en faveur d'un plan mondial de vaccination contre…

23 septembre 2021

Covid-19 : la pandémie continue de reculer dans le monde (OMS)

Le nombre d’infections quotidiennes du nouveau coronavirus a continué sa tendance baissière dans le monde, en reculant largement la semaine…

23 septembre 2021

Toulouse – la FCPE dénonce une “rentrée indigne” et “un avenir saboté pour les élèves”

Alors que la rentrée 2021 a été marquée par le prolongement de la crise sanitaire l'association de parents d'élève pointe…

22 septembre 2021

Gers – disparition inquiétante d’une adolescente de 14 ans

La gendarmerie du Gers vient d’émettre ce mercredi après midi un avis de recherche après la disparition jugée "inquiétante" d'une…

22 septembre 2021