Vidéos

L’Afghanistan est à un « tournant dangereux »

Combats en Afghanistan : réunion du conseil de sécurité de l’Onu. Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit vendredi pour discuter de la dégradation de la situation en Afghanistan. Alors que les forces étrangères se retirent d’Afghanistan, les taliban ont intensifié vendredi leurs attaques, étendant leur domination sur les villes frontalières et luttant pour la prise des capitales des provinces de Djozdjan et du Helmand, ont déclaré des responsables locaux.

L’ONU prévient que la guerre en Afghanistan est entrée dans une nouvelle phase, « plus meurtrière et plus destructrice ».

L’Afghanistan se trouve actuellement à un dangereux point de basculement, a averti la Représentante spéciale du Secrétaire général pour l’Afghanistan, Deborah Lyons, lors d’une réunion du Conseil de sécurité.

La cheffe de la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan a rappelé qu’au cours des dernières semaines, la guerre dans le pays est entrée dans une nouvelle phase, « plus meurtrière et plus destructrice », les Talibans ayant capturé des zones rurales lors des deux derniers mois et les utilisent comme base pour lancer des attaques sur les grandes villes.

« Les premiers rapports suggèrent que les Talibans ont capturé la capitale provinciale de Nimroz aujourd’hui. De violents combats ont également eu lieu dans le nord de l’Afghanistan », a déclaré la Représentante spéciale

« Il s’agit d’une tentative manifeste des talibans de s’emparer des centres urbains par la force des armes. Le bilan de cette stratégie est extrêmement pénible, et le message politique est profondément inquiétant », a-t-elle ajouté.

Mme Lyons a rappelé qu’une diminution de la violence était attendue lorsque l’accord entre les États-Unis et les Talibans a été signé en février 2020, au début des pourparlers entre le gouvernement et les Talibans, et lorsque les troupes internationales ont quitté le pays, mais qu’aucun des deux n’a eu l’effet escompté.

Au contraire, la Représentante spéciale a dénoncé une augmentation de 50% du nombre de victimes civiles et a prédit « qu’il y en aura beaucoup plus à mesure que les villes seront attaquées ».

La diplomate canadienne a ajouté que les souffrances causées par la guerre sont aggravées par la crise humanitaire croissante, 18,5 millions de personnes, soit près de la moitié de la population du pays, ayant besoin d’une aide d’urgence. Cette situation dramatique est aggravée par la grave sécheresse qui frappe le pays.

Partager

Articles Récents

AZF hommages de Macron, Castex et Delga

Toulouse se rappelle aujourd'hui de l'explosion de l'usine AZF de Toulouse qui a provoqué la mort de 31 personnes et…

21 septembre 2021

21 septembre 2001 – 21 septembre 2021 AZF Toulouse 20 ans après

L'explosion de l’usine AZF de Toulouse est un accident industriel survenu le 21 septembre 2001 à Toulouse. Dans l’usine de…

21 septembre 2021

Cédric Jubillar reste en prison

Le mari de Delphine Jubillar disparue depuis le mois de décembre 2020, Cédric Jubillar reste en prison. La demande de…

21 septembre 2021

Un adolescent tué d’un coup de couteaux aux Lilas

Un jeune homme âgé de 16 ans a été tué d'un coup de couteau ce lundi dans la banlieue de…

21 septembre 2021

60 pieds de cannabis saisis au sud ouest de Toulouse

Ce mercredi 15 septembre, les gendarmes de la compagnie de Toulouse-Mirail sont alertés par la police municipale de Fonsorbes de…

21 septembre 2021

« prendre maintenant des mesures décisives pour éviter une catastrophe climatique »

S'exprimant aux côtés du Premier ministre britannique à New York lundi, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a appelé…

21 septembre 2021