Toulouse

Covid – Inquiétante “alerte d’urgence” de l’ARS aux habitants d’Occitanie

Par communiqué de presse diffusé ce samedi, l’Agence Régionale de Santé Occitanie adresse une alerte d’urgence sur la situation sanitaire liée à la Covid19 aux habitants d’Occitanie. Les indicateurs sont au rouge.

Le nombre de cas positifs Covid19 en très forte hausse

L’épidémie continue de se diffuser à un rythme extrêmement rapide dans l’ensemble de la région Occitanie indique l’ARS samedi 31 Juillet. Un taux d’incidence jusqu’à 12 fois supérieur au seuil d’alerte dans certains départements En Occitanie, le taux d’incidence atteint près de 420 cas positifs pendant 7 jours pour 100 000 habitants en moyenne, soit une nouvelle hausse de 41% en une semaine et plus de 8 fois le seuil d’alerte. 4 départements ont un taux d’incidence supérieur à 500 : La Haute Garonne et l’Aude sont proches de 500 soit 10 fois le seuil d’alerte ; l’Hérault et les Pyrénées Orientales se situent autour de 600 soit 12 fois le seuil d’alerte. Toute la région est concernée, les deux départements les moins touchés se situant à 150 (Hautes Pyrénées, Lot) soit 3 fois le seuil d’alerte. Il est rappelé que le taux d’incidence est calculé sur les seuls résidents.

Toutes les tranches d’âge sont maintenant concernées

Les dernières données statistiques montrent une explosion des cas positifs de COvid19

Bien que l’épidémie soit d’abord portée par les classes d’âge les plus jeunes avec un taux d’incidence sans précédent de 1200 dans la tranche d’âge 20-30 ans, soit 24 fois le seuil d’alerte, la dynamique commence à se transmettre aux classes d’âge plus âgées martèlent les spécialistes de l’ARS. Le bon taux de vaccination dans les tranches d’âge âgées limite clairement la diffusion mais l’incidence a désormais dépassé le seuil d’alerte chez le plus de 65 ans et se situe en moyenne régionale à près de 100 et même à plus de 150 dans les Pyrénées Orientales.

Le nombre d’hospitalisations en très forte hausse

Covid19 Hospitalisations en très forte hausse en cette fin juillet

Le nombre de nouvelles hospitalisations conventionnelles hebdomadaires est passé de 30 fin juin à plus de 300 cette semaine, soit une multiplication par 10 en moins d’un mois. S’agissant des nouvelles hospitalisations en soins critiques et en réanimation, les nouvelles hospitalisations hebdomadaires sont passées de moins de 10 fin juin à plus de 90 cette semaine. Ce samedi 31 juillet plus de 130 personnes sont hospitalisées en services de réanimation et de soins critiques en Occitanie avec une forte pression dans les départements des Pyrénées Orientales, de l’Hérault, de l’Aude et de la Haute Garonne. La part des patients covid en réanimation dépasse désormais 21% alors que notre région, très touristique, connait une très forte activité non covid en réanimation. Selon l’institut Pasteur ce chiffre devrait atteindre 250 le 9 août. Les personnes entrées en réanimation sont jeunes (une grande partie ont entre 30 et 60 ans), non vaccinées ou parfois avec un schéma vaccinal incomplet. Elles ont le plus souvent des comorbidités ou des facteurs de risques associés mais il y a aussi des entrées en réanimations de personnes sans facteurs de risque. On constate également des entrées en réanimation de femmes enceintes.

La probabilité de croiser une personne contaminée est importante et impose un appel à la vigilance extrême pour les prochains jours.

Face à cette situation, l’ARS Occitanie appelle l’ensemble de la population résidant en ce moment en Occitanie à la plus grande vigilance pour les prochains jours.

Le niveau d’incidence est tel que la probabilité de croiser une personne contaminée est forte, en particulier dans les zones à fort brassage de population.

La contagiosité du variant delta, ultra dominant dans la région, fait que tout manque de vigilance peut conduire à une contamination et exposer à des formes graves ou des conséquences de long terme (covid long), en
particulier lorsqu’on ne dispose pas d’un schéma vaccinal complet.
Il est absolument indispensable de respecter les gestes barrières, notamment le lavage régulier des mains et le port du masque à l’intérieur mais aussi à l’extérieur lorsqu’il est obligatoire ou recommandé c’est-à-dire dès qu’il y a un fort brassage de population. Ces mesures sont efficaces. Elles ne permettent pas d’empêcher la diffusion du virus mais elles permettent d’en ralentir le rythme.

ARS OCCITANIE 31 JUILLET 2021 

Partager

Articles Récents

Toulouse – 2 conventions pour tenter de relancer l’emploi dans les quartiers populaires

La relance économique dans les quartiers au menu de déplacement de Nadia Hai à Toulouse. La ministre de la ville…

23 septembre 2021

Pneus hiver obligatoires : ce qu’il faut savoir

Si vous habitez l’un des 48 départements français situés dans les massifs montagneux, s'équiper de pneus hiver durant la période…

23 septembre 2021

Le CHU de Toulouse recrute 172 personnes (et pas que des soignants)

Afin de renforcer ses équipes, le CHU de Toulouse propose une nouvelle opération de recrutement 100% digitale. Professionnels de santé…

23 septembre 2021

Paris gagne à Metz, carton de Rennes, victoires de Lille et Lyon ce qu’il faut retenir de la 7e journée ligue1

Se jouait mercredi soir la 7e journée de championnat ligue 1 de football. Une journée une nouvelle fois marquée par…

23 septembre 2021

Appel à un plan de vaccination mondial pour “mettre fin à la pandémie” Covid19

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a réitéré mercredi son appel en faveur d'un plan mondial de vaccination contre…

23 septembre 2021

Covid-19 : la pandémie continue de reculer dans le monde (OMS)

Le nombre d’infections quotidiennes du nouveau coronavirus a continué sa tendance baissière dans le monde, en reculant largement la semaine…

23 septembre 2021