international

Covid-19 : le nombre de nouveaux cas dans le monde augmente à un rythme inquiétant (OMS)

Alors que plusieurs pays sont en pleine campagne de vaccination, le nombre de nouveaux cas quotidiens du coronavirus n’a jamais été aussi élevé à travers le monde depuis le début de la pandémie.

Lors de sa réunion hebdomadaire avec les Etats membres, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est ainsi préoccupée, jeudi, de la hausse à plusieurs endroits du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19. « Dans le monde entier, les cas et les décès augmentent à un rythme inquiétant », a alerté Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS, lors de cette rencontre virtuelle depuis Genève.

L’Agence sanitaire mondiale de l’ONU a ainsi recensé mercredi plus de 679.000 nouvelles infections et près de 10.367 décès. « Le nombre de nouveaux cas par semaine a presque doublé au cours des deux derniers mois », a averti le Dr Tedros, relevant que ce nombre « s’approche du taux d’infection le plus élevé que nous ayons connu jusqu’à présent au cours de la pandémie ».

Plus de 2,9 millions et 136 millions de nouveaux cas dans le monde

Selon l’OMS, cette hausse inquiétante des nouvelles infections est due à la combinaison de plusieurs facteurs, notamment la propagation rapide des variants et l’augmentation de la mixité sociale. L’agence onusienne déplore également « l’utilisation incohérente et l’assouplissement prématuré des mesures de santé publique, la fatigue des populations et une couverture vaccinale inégale et inéquitable ».

A ce jour, la pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2.951.832 morts dans le monde depuis l’apparition de la maladie fin décembre 2019. Selon un bilan établi jeudi par l’OMS, plus de 136.996.364 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie.

Or « dans certains pays, malgré la poursuite de la transmission, les restaurants et les boîtes de nuit sont pleins et les marchés sont bondés, et peu de gens prennent des précautions », a ajouté le Dr Tedros. Dans ces conditions, « les unités de soins intensifs débordent et des personnes meurent dans de nombreux pays ».

Selon le chef de l’OMS, ce résultat est « prévisible » et est aussi « totalement évitable ».

Une combinaison de mesures adaptées pour freiner ce rythme alarmant

« L’OMS ne veut pas de blocages ou de confinement sans fin. Nous voulons tous voir les sociétés et les économies se rouvrir, et les voyages et les échanges reprendre », a poursuivi le Dr Tedros. Mais cet assouplissement doit s’accompagner de mesures sur le terrain.

L’OMS indique avoir les outils en main pour « maîtriser la pandémie », même si chaque pays doit les appliquer de manière cohérente. L’agence onusienne exhorte ainsi tous les États membres à mettre en œuvre « une combinaison de mesures adaptées, mesurées, agiles et fondées sur des données probantes, notamment la surveillance, le dépistage, la recherche des contacts, la quarantaine de soutien et les soins attentionnés ».

Plus largement, le chef de l’OMS invite les décideurs à continuer d’encourager les gens à prendre les précautions personnelles nécessaires pour assurer leur sécurité et celle des autres. Une façon de reprendre tous ces fondamentaux qui ont fait leurs preuves depuis le début de cette pandémie. Il s’agit notamment de la distanciation physique, le port de masques, l’hygiène des mains et la ventilation.

« Nous pouvons avoir l’air d’un disque rayé, mais ces mesures sont efficaces », a insisté le Dr Tedros. A ce sujet, il a rappelé que tant de pays ont montré qu’il est possible « d’arrêter ce virus grâce à des mesures de santé publique éprouvées et à des systèmes solides qui réagissent de manière globale, rapide et cohérente ».

Par ailleurs, dans ce combat contre le nouveau coronavirus, si les vaccins restent un outil puissant, l’OMS estime que les sérums à eux seuls ne mettront pas fin à la pandémie. « Et la distribution inéquitable des vaccins continue de représenter une menace majeure pour notre capacité à maîtriser la pandémie », a d’ailleurs regretté le Dr Tedros.

A la date du mercredi 14 avril 2021, près de 733,28 millions de doses de vaccins anti-Covid ont été administrées dans près de 200 pays et territoires. Mais selon l’OMS, près de 90% de ces doses sont allées à des pays à revenu élevé ou à revenu intermédiaire supérieur, tandis que les pays en développement n’en ont reçu que 0,2%.

 

Partager

Articles Récents

Le Gard reste placé en alerte météo

De violents orages et pluies ont frappé le sud de la France ce mardi 14 septembre. Le département du Gard…

15 septembre 2021

Bagatelle – une nouvelle fusillade fait deux blessés

Une nouvelle fusillade a eu lieu ce mardi aux alentours de midi près de la place De Gaulle dans le…

15 septembre 2021

Retour sur les intempéries dans le Gard, l’état de catastrophe naturelle déclaré

L’état de catastrophe naturelle dans le Gard sera déclaré la semaine prochaine. Annonce du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin mardi…

15 septembre 2021

Afghanistan – premier vol humanitaire vers Kaboul

Le premier vol humanitaire vers Kaboul depuis la prise de pouvoir par les Talibans marque un tournant dans la crise…

15 septembre 2021

Exposition de l’artiste Joël Andrianomearisoa à l’aéroport de Toulouse – Blagnac

Les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse s’associent à l’aéroport de Toulouse - Blagnac pour offrir un projet à la…

15 septembre 2021

Le Gard placé en alerte météo vigilance Rouge pluies orages

Le département du Gard est placé ce mardi matin en alerte météo de niveau rouge soit l'alerte maximum. D'importants cumules…

14 septembre 2021