Pratique

Climatiseurs mobiles : le point sur les dernières évolutions techniques

Les climatiseurs mobiles évoluent, à la fois pour mieux servir les utilisateurs mais aussi pour ménager l’environnement. Le point sur les dernières évolutions techniques de ces appareils !

Climatisation mobile : le point sur les dernières prouesses techniques

Selon les prévisions de Météo France, l’été 2021 devrait être un peu plus chaud que la normale (+0,5 °C), de quoi doper la vente de climatiseurs mobiles, peu chers et particulièrement pratiques. La bonne nouvelle est que ces derniers évoluent, à coup de prouesses technologiques qui profitent aussi bien au confort de l’utilisateur qu’à l’environnement. Focus sur les toutes dernières évolutions techniques des climatiseurs mobiles !

Moins de bruit avec les appareils « In & Out »

Le climatiseur mobile, également appelé climatiseur portatif , séduit de plus en plus de Français par son coût intéressant, à la fois à l’achat et à l’usage. Pratique, transportable à souhait et facile à installer et à entretenir, ce type d’appareil est cependant moins efficace qu’un climatiseur fixe, ce qui explique son prix abordable. Il est aussi habituellement plus bruyant, beaucoup plus bruyant, avec un nombre de décibels qui dépasse généralement les 60. Pour y remédier, plusieurs fabricants équipent leurs modèles d’une fonction « Nuit » ou « Sleep » qui baisse progressivement le bruit de l’appareil, au détriment de la fraîcheur. Il faut faire donc faire un compromis entre fraîcheur et confort sonore, surtout si vous souhaitez vous rafraîchir pendant votre sommeil.

Mais aujourd’hui, ce compromis est moins « strict ». La dernière innovation en date des fabricants devrait aider à résoudre le problème du niveau sonore des climatiseurs mobiles. On parle des appareils dits « In & Out », ou « intérieur & extérieur ». Un peu sur le modèle du climatiseur mobile split, cette innovation permet de placer son climatiseur mobile, et non le compresseur, à l’extérieur du logement pour profiter de l’air frais sans subir le bruit qui accompagne le fonctionnement de l’appareil. Des modèles sont d’ores et déjà disponibles sur le marché. En quelques gestes simples, vous pourrez mettre le tube d’extraction d’air chaud à la place de la grille de sortie d’air frais, avant de le raccorder à la pièce pour profiter de l’air refroidi. Seul bémol, vous devez avoir de la place à l’extérieur pour installer l’appareil (terrasse ou balcon notamment), ce qui n’est pas toujours évident quand on habite un appartement et qu’on souhaite profiter de l’appareil dans plusieurs pièces du logement.

R290 et R32 : des gaz moins polluants

Les climatiseurs, qu’ils soient mobiles ou fixes, sont par définition énergivores. Or, il ne vous aura pas échappé que nous vivons dans un contexte de réchauffement climatique. Les différents sommets mondiaux dédiés au climat, les prochaines interdictions des moteurs diesels dans les villes et la réglementation de plus en plus stricte sont là pour attester du sérieux de la situation. D’ici 2050, l’Agence  internationale de l’énergie estime que les émissions de dioxyde de carbone liées à la climatisation devraient doubler. Mais comment se passer de la climatisation, spécialement en cas de canicule (avec des épisodes de plus en plus récurrents en France) ? La solution n’est pas tant de limiter l’usage des climatiseurs, mais de changer leur mode de fonctionnement.

Dans ce sens, les fabricants redoublent d’efforts pour trouver des substituts au R410A, un gaz réfrigérant  à très fort impact environnemental, mais aussi pour proposer des appareils moins gourmands en énergie. Il faut dire que la réglementation ne laisse pas beaucoup de choix aux fabricants. En plus d’imposer des systèmes moins énergivores, à travers la généralisation de l’étiquette énergétique qui incite à la diminution de la consommation électrique, l’Union Européenne impose aux fabricants de réduire leurs émissions de certains gaz à effet de serre. Ainsi, le « R 410A » sera progressivement remplacé par le « R 290 », un gaz à empreinte moindre, et plus tard par le « R 32 », encore moins polluant. La balle est désormais dans votre camp, vous, consommateur. Au moment de choisir votre prochain climatiseur mobile, privilégiez les modèles avec un gaz « R 290 ».

Climatiseur mobile : comment ça marche ?

Le climatiseur mobile fonctionne sur le même principe d’une pompe à chaleur air / air ou encore d’un réfrigérateur. Quand l’appareil est branché sur secteur, un moteur est actionné pour produire un échange de chaleur entre l’air aspiré et le fluide frigorigène. Concrètement, la chaleur est transmise au fluide, avant d’être évacuée par la gaine située à l’arrière de l’appareil. Résultat : l’air renvoyé vers l’intérieur est plus frais.

Partager

Articles Récents

AZF hommages de Macron, Castex et Delga

AZF hommages de Macron, Castex et Delga

Toulouse se rappelle aujourd'hui de l'explosion de l'usine AZF de Toulouse qui a provoqué la mort de 31 personnes et…

21 septembre 2021

21 septembre 2001 – 21 septembre 2021 AZF Toulouse 20 ans après

L'explosion de l’usine AZF de Toulouse est un accident industriel survenu le 21 septembre 2001 à Toulouse. Dans l’usine de…

21 septembre 2021

Cédric Jubillar reste en prison

Le mari de Delphine Jubillar disparue depuis le mois de décembre 2020, Cédric Jubillar reste en prison. La demande de…

21 septembre 2021

Un adolescent tué d’un coup de couteaux aux Lilas

Un jeune homme âgé de 16 ans a été tué d'un coup de couteau ce lundi dans la banlieue de…

21 septembre 2021

60 pieds de cannabis saisis au sud ouest de Toulouse

Ce mercredi 15 septembre, les gendarmes de la compagnie de Toulouse-Mirail sont alertés par la police municipale de Fonsorbes de…

21 septembre 2021

« prendre maintenant des mesures décisives pour éviter une catastrophe climatique »

S'exprimant aux côtés du Premier ministre britannique à New York lundi, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a appelé…

21 septembre 2021