France

Nokia annonce la suppression de 460 postes en France

L’équipementier télécom finlandais Nokia a annoncé en octobre un nouveau plan mondial d’économie de 700 millions d’euros d’ici 2020. 460 postes vont être supprimés en France

L’équipementier télécom finlandais Nokia va supprimer 460 postes en France sur 2019 et 2020, dans le cadre du nouveau plan mondial de réduction des coûts annoncé en octobre, a-t-il annoncé ce mardi 15 janvier dans un communiqué. La plupart des activités et fonctions centrales sont concernées, selon le groupe.

Nokia : 5 516 salariés en France

En revanche les activités recherche et développement en France, ainsi que les trois filiales françaises (Nokia Bell Labs France, Alcatel Submarine Networks (ASN) et Radio Frequency Systems (RFS)) ne seront pas touchées. Nokia, toutes filiales confondues, emploie 5 516 salariés en France. La filiale Alcatel Lucent, qui est concernée par les suppressions d’effectifs, compte 4 136 salariés, selon le groupe. Nokia, ex-champion de la fabrication de téléphone mobile, a été pris à revers par l’explosion des smartphones, et se concentre désormais sur la fabrication d’équipements pour les opérateurs de télécommunication.

Le groupe mise beaucoup en particulier sur le prochain développement de la 5G, où il est engagé dans une compétition mondiale, notamment avec le suédois Ericsson, le chinois Huawei ou le coréen Samsung.

Des analystes surpris

En France, la filiale de Nokia concernée a déjà été visée par deux plans de restructuration ces dernières années. Les syndicats avaient ainsi signé en février dernier les mesures d’accompagnements pour un plan de suppression de plus de 500 emplois. Dans les deux plans précédents, Nokia a réussi à éviter les départs forcés, a déclaré ce mardi un porte-parole de l’entreprise. En octobre, le groupe finlandais avait annoncé un nouveau plan mondial d’économie de 700 millions d’euros d’ici 2020. L’ampleur de cette nouvelle réduction de coût avait surpris les analystes. Sur l’ensemble de l’exercice 2017, Nokia a fait état d’une perte nette de 1,49 milliard d’euros, doublée par rapport à 2016, imputable aux coûts d’exploitation dans un marché des réseaux en repli. Le chiffre d’affaires du groupe avait reculé lui de 2 %, à 23,1 milliards.

Label : Kangai News Date d’ajout : 15/01/2019
Partager

Articles Récents

Le Gard reste placé en alerte météo

Le Gard reste placé en alerte météo

De violents orages et pluies ont frappé le sud de la France ce mardi 14 septembre. Le département du Gard…

15 septembre 2021

Bagatelle – une nouvelle fusillade fait deux blessés

Une nouvelle fusillade a eu lieu ce mardi aux alentours de midi près de la place De Gaulle dans le…

15 septembre 2021

Retour sur les intempéries dans le Gard, l’état de catastrophe naturelle déclaré

L’état de catastrophe naturelle dans le Gard sera déclaré la semaine prochaine. Annonce du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin mardi…

15 septembre 2021

Afghanistan – premier vol humanitaire vers Kaboul

Le premier vol humanitaire vers Kaboul depuis la prise de pouvoir par les Talibans marque un tournant dans la crise…

15 septembre 2021

Exposition de l’artiste Joël Andrianomearisoa à l’aéroport de Toulouse – Blagnac

Les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse s’associent à l’aéroport de Toulouse - Blagnac pour offrir un projet à la…

15 septembre 2021

Le Gard placé en alerte météo vigilance Rouge pluies orages

Le département du Gard est placé ce mardi matin en alerte météo de niveau rouge soit l'alerte maximum. D'importants cumules…

14 septembre 2021