le toulousain Tricoire en 1ere partie de Raul Midon

Chanteur, auteur-compositeur et guitariste américain originaire du Nouveau-Mexique mais résidant à New York, Raul Midón, propose un melting-pot unique unique de soul, jazz, folk, blues, R&B et de musiques latines (flamenco et bossa nova notamment). Il sera sur la scène du Bikini dimanche pour un concert évènement avec une première partie tremplin pour un auteur compositeur toulousain Emmanuel Tricoire.

Shakira, Jennifer Lopez, Christina Aguilera, Herbie Hancock et Snoop Dogg

Ce qu’il faut retenir des morceaux de Raul Midon, enregistrés en anglais ou en espagnol : les prouesses vocales hors norme (reproduisant parfois les sons d’instruments avec sa bouche), d’une excellente technique de strumming et d’un son a cappella, qui en font un artiste complet, et ce en dépit de sa cécité. Il a collaboré avec des musiciens venus d’horizons très divers, de Herbie Hancock à Snoop Dogg.

Après avoir suivi les cours de l’université de Miami, qu’il a choisie pour son prestigieux curriculum jazz, Raul a commencé sa carrière musicale en tant que choriste pour des stars de la pop latino telles que Shakira, Jennifer Lopez, Christina Aguilera, Ricky Martin, Julio Iglesias ou Jose Feliciano.

Il a par la suite mis cette carrière de côté pour se consacrer à ses projets solo en déménageant à New York.
Présenté comme une “Véritable bête de scène”, le chanteur est à découvrir pour la première fois sur la scène du Bikini dimanche 06 Juin 2010.

En première partie le toulousain Emmanuel Tricoire jouera en solo guitare voix. Il donnait récemment une interview à la rédaction de Toulouse7.com

T7- La musique depuis quand ?

E.T. – “Depuis toujours ou presque et pour moi, la musique est intimement liée à l’écriture. Faire de la musique c’est partager et s’il est question de partage, il est question de donner de soi et donc d’écrire. J’ai toujours eu un goût particulier pour les auteurs, pour les chansons dites “à texte”. J’ai un faible pour les songwritters américains et j’ai été bercé par les textes d’auteurs comme Roda-Gil. La musique est pour moi une part du quotidien. En faire est quelque chose de très naturel.

T7- Ton dernier morceau “Peu Importe” , une forme d’hymne à l’amour ?

E.T. – C’est pour moi une chanson qui parle d’un état d’esprit, c’est une chanson sur l’envie. En ce sens c’est bien sûr une chanson qui a une part autobiographique, mais pour le reste, les détails, le contexte, l’histoire c’est forcément romancé. Je n’aime pas qu’une chanson soit trop précise, il faut nécessairement une part de flou. En tant qu’auditeur, j’aime qu’un texte soit suffisamment vague pour que je puisse me l’approprier, j’essaie de reproduire la même chose en tant qu’auteur. Une chanson c’est une esquisse, c’est un texte finalement très court. Il faut en quelques phrases faire passer une sensation, un sentiment ou décrire un univers. Je crois que ce n’est possible qu’en traçant une perspective et en laissant une part de blanc pour que celui qui écoute soit libre d’y donner un sens qui lui soit propre. Je n’aime pas imposer un point de vue, je préfère suggérer, ça me paraît plus riche. Je ne fais pas de la musique pour raconter ma vie, je suis trop pudique pour ça, ça ne m’intéresse pas et ça n’intéresserai personne. Il s’agit simplement de partager un point de vue.

T7 – Comment s’est passé l’enregistrement coté inspiration et côté technique ?

E.T. – Sur l’enregistrement, les chansons de l’album ont été enregistrées avec Pierre Rougean qui est, entre autres, le producteur réalisateur des Doddoz ou de Rodolphe Testut. Nous travaillons de façon très simple en essayant de donner aux chansons un habillage le plus épuré possible. Tout est joué. Nous cherchons à avoir un son brut, sans fioritures. C’est un moyen d’être en accord avec les chansons elles-mêmes qui sont plutôt intimistes. Nous avons tout joué dans un esprit “live”. Ensuite, pour la sortie de l’album, c’est une histoire de rencontre. A la suite d’un concert donné à Paris l’année dernière, Titanium Digitals m’a proposé de distribuer les chansons les ligne. C’est un défi enthousiasmant que je ne pouvais pas refuser. Nous avons choisi six titres qui nous paraissaient cohérent entre eux et assez représentatifs de l’esprit de mon travail. Aujourd’hui, de plus en plus de gens viennent se joindre à ce projet ou le soutenir et j’en suis très heureux.

T7 – Des projets de scène ?

E.T. “Il y a des projets mais rien qui ne soit encore formalisé. Jusqu’à présent, la plupart des concerts que j’ai pu donner étaient des concerts acoustiques, où j’étais le plus souvent seul avec ma guitare. A la suite des enregistrements, j’ai envie de quelque chose de plus électrique et de plus accès sur l’idée d’un groupe qui, je crois, est essentielle en musique. Nous avons commencé quelques répétitions, nous verrons bien où cela nous amène”.

Partager

Articles Récents

Toulouse “des réserves de sang à un niveau dangereusement critique”

Les réserves de sang, affaiblies par la crise sanitaire, ont atteint un niveau dangereusement critique indique ce lundi François Toujas,…

27 septembre 2021

Paiement de la Taxe Foncière mode d’emploi

Vous avez jusqu’au 15 octobre pour payer vos taxes foncières 2021. Votre avis de taxes foncières 2021 est d’ores et…

27 septembre 2021

Occitanie – Talan recrute 40 personnes en CDI

Talan prévoit plus de 40 nouvelles arrivées en CDI d’ici fin  2022 en Occitanie. Ces nouveaux recrutements répondront aux besoins accrus en…

27 septembre 2021

Le Stade Toulousain en leader intraitable face à Clermont : revoir les essais

Le Stade Toulousain recevait Clermont dimanche soir pour le dernier match de la 4e journée de championnat top14 de rugby.…

27 septembre 2021

Ligue2. Toulouse – Caen, le TFC peut prendre le large

Toulouse Caen c'est la dernière affiche de la 10e journée de championnat ligue2 de football programmé ce lundi soir au…

27 septembre 2021

Des pénuries d’essence au Royaume-Uni

Les pénuries d'essence au Royaume-Uni sont dues à des "achats de panique purs et simples", a affirmé lundi sur la…

27 septembre 2021