Toulouse en 2030 ? Des débats publics pour inventer l’avenir

Il s’agit ni plus ni moins que d’inventer le visage de la ville rose dans les décennies à venir. Autant dire que sous le nom quelque peu barbare et très américian de “SCoT” se cache un évènement politique de la plus haute importance. Ce “SCot” donc est un document de projet et d’urbanisme qui fixe, à l’échelle d’un grand territoire, des objectifs de développement et d’aménagement du territoire équilibrés. Il prend la suite du Schéma directeur de l’agglomération toulousaine (SDAT) de 1998.

Une hypothèse de 800 000 habitants à Toulouse

Et le SCOT est aujourd’hui en cours d’élaboration pour un achèvement prévu mi-2011.

En ce qui concerne la Grande agglomération toulousaine (117 communes) ces objectifs sont, principalement : permettre l’accueil, d’ici à 2030, de 300 000 habitants supplémentaires (hypothèse haute), dans de bonnes conditions de logement et d’accès aux emplois et développement durable oblige de réduire de moitié le rythme de transformation des espaces agricoles et naturels en
espaces urbanisés et donc d’augmenter la part de la population desservie par des transports collectifs performants.

Le tout avec un soucis permanent de compétitivité pour comme le précise le Grand TOulouse “maintenir les capacités du territoire de la Grande agglomération toulousaine à accueillir et développer ses fonctions économiques et tertiaires de rang métropolitain.”

Le SCoT s’impose désormais aux Plans locaux d’urbanisme (PLU) des 117 communes, mais également aux autres politiques communales ou intercommunales en matière de logements, de transports urbains, d’aménagement commercial, de préservation et de mise en valeur des espaces agricoles et naturels.

Il est établi, puis suivi, par le SMEAT, un syndicat mixte présidé par Pierre Cohen, qui regroupe : la communauté urbaine du Grand Toulouse, les communautés d’agglomération du SICOVAL et du Muretain, quatre communautés de communes et vingt-deux autres communes, ce qui représente 903 000 habitants et 1 209 km.

Plusieurs rencontres publiques destinées à préparer ce schéma directeur sont programmées et ouvertes au public :

Lundi 17 mai 2010, à 19h30, à Toulouse, rue du Lieutenant-Colonel Pélissier (salle Osète) ;
mardi 18 mai 2010, à 20h30, à Muret, espace Agora-Pyrénées (138, avenue des Pyrénées) ;
mercredi 19 mai 2010, à 20h30 à Labège, salle Diagora (Labège-Innopôle)

photo : Inventer Toulouse en 2030 © Abel Núñez Ovando – Fotolia.com – Toulouse7.com

Partager

Articles Récents

Le Gard reste placé en alerte météo

De violents orages et pluies ont frappé le sud de la France ce mardi 14 septembre. Le département du Gard…

15 septembre 2021

Bagatelle – une nouvelle fusillade fait deux blessés

Une nouvelle fusillade a eu lieu ce mardi aux alentours de midi près de la place De Gaulle dans le…

15 septembre 2021

Retour sur les intempéries dans le Gard, l’état de catastrophe naturelle déclaré

L’état de catastrophe naturelle dans le Gard sera déclaré la semaine prochaine. Annonce du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin mardi…

15 septembre 2021

Afghanistan – premier vol humanitaire vers Kaboul

Le premier vol humanitaire vers Kaboul depuis la prise de pouvoir par les Talibans marque un tournant dans la crise…

15 septembre 2021

Exposition de l’artiste Joël Andrianomearisoa à l’aéroport de Toulouse – Blagnac

Les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse s’associent à l’aéroport de Toulouse - Blagnac pour offrir un projet à la…

15 septembre 2021

Le Gard placé en alerte météo vigilance Rouge pluies orages

Le département du Gard est placé ce mardi matin en alerte météo de niveau rouge soit l'alerte maximum. D'importants cumules…

14 septembre 2021