65e anniversaire de la fin de la 2e guerre mondiale : commémorations internationales

« Se souvenir du passé, pour mieux préparer l’avenir ». C’est avec ces mots que le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a conclu son intervention devant l’Assemblée générale de l’ONU qui commémorait jeudi le 65ème anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale.

intensifier les efforts pour résoudre pacifiquement les conflits

Après avoir rappelé que 40 millions de civils et 20 millions de soldats avaient perdu la vie au cours des ces années « d’atrocités indescriptibles », M. Ban a salué la « bravoure extraordinaire » de ceux qui se sont battus pour « la liberté ».

Il y a 65 ans, les représentants de 50 États se sont retrouvés à San Francisco pour poser les fondements d’une organisation internationale destinée à prévenir les conflits armés, afin que des affrontements comme la Première et la Seconde guerres mondiales ne se reproduisent plus jamais. Quelques mois plus tard, la Charte des Nations Unies était signée, donnant naissance à l’Organisation des Nations Unies, « une organisation fondée sur l’espoir le plus humain, une fin du fléau de la guerre », a insisté le Secrétaire général.

Faisant ensuite référence à la Conférence de suivi du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) qui se déroule actuellement au siège des Nations Unies, Ban Ki-moon a souligné la résonance particulière que cet événement donnait à cette 65ème commémoration.

Elle se déroule « au moment même où les nations sont rassemblées pour faire avancer la cause de la paix », a-t-il souligné. La Seconde guerre mondiale a été marquée par l’utilisation pour la première fois dans l’histoire de l’arme atomique ; soixante cinq ans plus tard, l’ONU continue d’oeuvrer pour leur éradication totale en soutenant les objectifs et la mise en oeuvre du TNP.

Le Secrétaire général a remercié les Etats membres pour « les progrès faits dans cette direction », au rang desquels figurent notamment la signature en avril d’un nouveau traité russo-américain pour la réduction de leurs arsenaux nucléaires et l’annonce cette semaine par l’Indonésie de son intention de ratifier le Traité d’;interdiction complète des essais nucléaires (TICE).

De son côté, le Président de l’Assemblée générale par intérim, Abdalmahmoud Mohamad, ambassadeur du Soudan auprès des Nations Unies, a souligné la nécessité d’ « intensifier les efforts pour résoudre pacifiquement les conflits », afin de « renforcer la paix et la sécurité internationale autour du globe ».

Partager

Articles Récents

Paul Quilès, les hommages de Macron, Hidalgo, Delga ou Faure

Paul Quilès, les hommages de Macron, Hidalgo, Delga ou Faure

Plusieurs fois ministre, directeur de campagne de François Mitterrand en 1981, longtemps maire de Cordes et député du Tarn, Paul…

24 septembre 2021

Paul Quilès est mort

Paul Quilès, né le 27 janvier 1942 à Saint-Denis-du-Sig (Algérie française) et mort le 24 septembre 2021 à Paris est…

24 septembre 2021

Le nuage volcanique des Canaries sous surveillance en Occitanie

Dans son bulletin quotidien sur la qualité de l'air, ATMO Occitanie annonce suivre la progression et l'éventuelle dangerosité du nuage…

24 septembre 2021

Mort de Rémi Fraisse la Cour européenne interroge la France

Rémi Fraisse né le 31 août 1993 à Toulouse, militant écologiste est tué par un tir de grenade offensive lors…

24 septembre 2021

Grave accident de la circulation place Saint Pierre à Toulouse

Un minibus a percuté un piéton et un conducteur de scooter jeudi soir aux alentours de 22h30. Deux victimes ont…

24 septembre 2021

Le leader indépendantiste Catalan Carles Puigdemont arrêté en Italie

Carles Puigdemont arrêté en Italie : l'indépendantiste catalan sera-t-il extradé vers l'Espagne ? L'indépendantiste catalan et eurodéputé Carles Puigdemont a…

24 septembre 2021