Violation du cessez le feu au Darfour

La Mission de l’Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) a appelé mardi le groupe armé du Mouvement pour la justice et l’égalité (JEM) et les forces gouvernementales soudanaises à cesser leurs récents affrontements au Darfour et à trouver une issue pacifique par la voie du dialogue politique.

un nombre indéterminé de morts et de déplacés

La MINUAD a eu « confirmation de récents affrontements entre le Mouvement pour la justice et l’égalité (JEM) et le gouvernement du Soudan », a indiqué le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, ajoutant que les affrontements avaient provoqué « un nombre indéterminé de morts et de déplacés ».

Ces combats surviennent alors que le gouvernement avait signé des accords de cessez-le-feu avec les deux principaux groupes armés au Darfour, le Mouvement de libération et de justice (MLJ) en mars et le JEM en février à Doha, au Qatar.

« Nous comprenons que le porte-parole du JEM a fait des déclarations au sujet de la suspension de leur participation aux discussions de Doha », a noté le porte-parole du Secrétaire général. « Nous comprenons également que cela est temporaire en attendant la résolution des problèmes clés et nous sommes confiant sur la poursuite des discussions ».

La MINUAD a exhorté les parties à reprendre le dialogue et appelle le JEM « à conclure les négociations avec le gouvernement sur l’accord de cessez-le-feu ainsi que sur l’accord de paix final ».

Du 11 au 15 avril dernier, le Soudan a organisé la première élection présidentielle pluraliste depuis 24 ans. Le chef de l’Etat sortant, Omar Al-Bachir, a été réélu pour un mandat de cinq ans à l’issue d’un scrutin qui s’est déroulé pacifiquement. M. Al-Bachir fait l’objet d’un mandat d’arrêt émit par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre.

Par ailleurs, la MINUAD, le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) et le Haut commissariat pour les refugiés (HCR) ont récemment effectué une mission conjointe au sud du Darfour où ils ont estimé qu’environ 2.000 personnes étaient déplacées après avoir été contraintes de fuir leurs villages à cause de combats entre factions armées.

Depuis 2003, le conflit au Darfour a fait environ 300.000 morts et 2,7 millions de déplacés.

Partager

Articles Récents

Toulouse à la 1ère place du classement des hôpitaux 2021

Le CHU de Toulouse est en tête du classement des meilleurs hôpitaux et cliniques du magazine « Le Point »…

23 septembre 2021

Les Portes du Tarn et Dyrup Albi labellisés “sites industriels clés en main”

Le Gouvernement annonce ce jeudi la sélection de 49 nouveaux « sites industriels clés en main » accessibles selon des…

23 septembre 2021

Toulouse – 2 conventions pour tenter de relancer l’emploi dans les quartiers populaires

La relance économique dans les quartiers au menu de déplacement de Nadia Hai à Toulouse. La ministre de la ville…

23 septembre 2021

Pneus hiver obligatoires : ce qu’il faut savoir

Si vous habitez l’un des 48 départements français situés dans les massifs montagneux, s'équiper de pneus hiver durant la période…

23 septembre 2021

Le CHU de Toulouse recrute 172 personnes (et pas que des soignants)

Afin de renforcer ses équipes, le CHU de Toulouse propose une nouvelle opération de recrutement 100% digitale. Professionnels de santé…

23 septembre 2021

Paris gagne à Metz, carton de Rennes, victoires de Lille et Lyon ce qu’il faut retenir de la 7e journée ligue1

Se jouait mercredi soir la 7e journée de championnat ligue 1 de football. Une journée une nouvelle fois marquée par…

23 septembre 2021