Sarkozy reste au plus bas dans les sondages

Ni le discours sécuritaire ni sa visite en Chine ne font rebondir le chef de l’Etat dans les sondages. Après des élections régionales calamiteuses pour son parti, Nicolas Sarkozy reste au plus bas dans l’opinion. Un sondage réalisé par l’IFOP pour Paris Match montre que “la cote d’approbation de son action” reste très basse (34%, +1 point par rapport au mois d’avril. Cependant comme le notent des politologues “Signe d’un retour aux fondamentaux du discours sarkozyste – notamment sur la sécurité –, le Président de la République voit sa cote remonter de quelques points chez les personnes âgées de 65 ans et plus (+ 3 points, à 45%) et chez les sympathisants UMP (+ 7 points, à 83%)”.

Dans le détail des résultats, on note une approbation moins forte de son action en matière de politique étrangère (- 3 points, à 67%) mais c’est toujours sur sa politique sociale qu’il est le plus mal jugé (30%, – 1 point).

François Fillon (+ 2 points) retrouve quant à lui le niveau qui était le sien avant les élections régionales (54%). Ainsi, “jamais l’écart de popularité entre le Président et le chef du gouvernement n’a été aussi élevé – 20 points en faveur de François Fillon chez l’ensemble des Français –, notamment chez les sympathisants de gauche où il s’élève à 23 points en faveur de François Fillon” souligne l’institut de sondage.

Côté café du commerce les conversations des français ont, selon l’IFOP parlé “de l’interdiction du port de la Burqa dans les lieux publics” ; “La manifestation de plusieurs milliers d’agriculteurs à Paris” ; “La polémique autour de la situation d’un islamiste soupçonné de polygamie et de fraude aux prestations sociales” et ” de la réforme des retraites”. Malgré la Une de Paris Match et l’approche de la Coupe du Monde de Football “L’implication de certains footballeurs français dans une affaire de proxénétisme” n’intervient qu’en 5e position des conversations des français. A ce sujet, la hausse du prix du gaz, le plan d’aide à la Grèce et la hausse du chômage ont, toujours selon l’IFOP, alimenté les conversations des sondés.

Partager

Articles Récents

Toulouse – la FCPE dénonce une “rentrée indigne” et “un avenir saboté pour les élèves”

Alors que la rentrée 2021 a été marquée par le prolongement de la crise sanitaire l'association de parents d'élève pointe…

22 septembre 2021

Gers – disparition inquiétante d’une adolescente de 14 ans

La gendarmerie du Gers vient d’émettre ce mercredi après midi un avis de recherche après la disparition jugée "inquiétante" d'une…

22 septembre 2021

Covid19 – Vers la fin du masque dans les écoles Primaires

Le porte parole du gouvernement Gabriel Attal annonce aujourd'hui la fin du port du masque obligatoire dans les écoles primaires…

22 septembre 2021

Volcan aux Canaries : la crainte de Gaz Toxiques

Eruption aux Canaries : la lave descend lentement vers la mer, des gaz toxiques redoutés. Les coulées de lave du…

22 septembre 2021

Toulouse. Un trafic de drogue démantelé sur les réseaux sociaux

Une équipe de dealers de drogues se servait des réseaux sociaux, dont Snapchat, pour vendre directement à leurs clients. 6…

22 septembre 2021

AZF hommages de Macron, Castex et Delga

Toulouse se rappelle aujourd'hui de l'explosion de l'usine AZF de Toulouse qui a provoqué la mort de 31 personnes et…

21 septembre 2021