Kirghizistan : l’ONU et l’Europe vont soutenir la transition démocratique

Au lendemain de l’accord entre le gouvernement provisoire du Kirghizistan et l’ancien Président Bakaïev qui a permis à ce dernier de quitter le pays, l’Envoyé spécial de l’ONU, Jan Kubis, a estimé que le nouveau gouvernement avait besoin d’un soutien international et a affirmé que l’ONU soutiendrait les efforts pour instaurer un gouvernement plus démocratique.

un des pays les plus pauvres au monde

Le nouveau gouvernement « a besoin d’un soutien international », a dit M. Kubis lors d’un point presse au siège de l’ONU à New York, de retour d’une mission au Kirghizistan où il avait été envoyé par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

« Chacun doit comprendre que le Kirghizistan est un des pays les plus pauvres au monde », a-t-il ajouté précisant que « beaucoup de problèmes n’ont pas disparu avec ce changement de gouvernement ».

Les nouvelles autorités doivent renforcer leur contrôle sur tout le pays, a dit M. Kubis, qui est par ailleurs chef de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe.

« J’étais peut être le seul à parler et à avoir des contacts réguliers avec le président Bakaïev, qui était dans le sud du pays, afin de comprendre la situation et passer des messages, comme ne pas utiliser les armes, de ne pas aller à la confrontation », a-t-il ajouté.

« Ce qui est encourageant c’est que le gouvernement provisoire est pleinement conscient de la nécessité de se donner une base plus solide d’un point de vue constitutionnel et légal », a-t-il indiqué.

L’ONU et les organisations partenaires comme l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) sont prêtes à fournir leur assistance si le gouvernement provisoire le demande, a conclu l’Envoyé spécial.

Selon la presse, le Président Burmanbek Bakiev a officiellement démissionné jeudi avant de partir avec sa famille proche pour le Kazakhstan voisin. Il avait fui la capitale Bichkek le 7 avril alors que des manifestations contre la flambée des prix, la corruption et les violations des droits de l’homme avaient été violemment réprimées et s’étaient soldées par au moins 83 morts.

Partager

Articles Récents

Paul Quilès, les hommages de Macron, Hidalgo, Delga ou Faure

Paul Quilès, les hommages de Macron, Hidalgo, Delga ou Faure

Plusieurs fois ministre, directeur de campagne de François Mitterrand en 1981, longtemps maire de Cordes et député du Tarn, Paul…

24 septembre 2021

Paul Quilès est mort

Paul Quilès, né le 27 janvier 1942 à Saint-Denis-du-Sig (Algérie française) et mort le 24 septembre 2021 à Paris est…

24 septembre 2021

Le nuage volcanique des Canaries sous surveillance en Occitanie

Dans son bulletin quotidien sur la qualité de l'air, ATMO Occitanie annonce suivre la progression et l'éventuelle dangerosité du nuage…

24 septembre 2021

Mort de Rémi Fraisse la Cour européenne interroge la France

Rémi Fraisse né le 31 août 1993 à Toulouse, militant écologiste est tué par un tir de grenade offensive lors…

24 septembre 2021

Grave accident de la circulation place Saint Pierre à Toulouse

Un minibus a percuté un piéton et un conducteur de scooter jeudi soir aux alentours de 22h30. Deux victimes ont…

24 septembre 2021

Le leader indépendantiste Catalan Carles Puigdemont arrêté en Italie

Carles Puigdemont arrêté en Italie : l'indépendantiste catalan sera-t-il extradé vers l'Espagne ? L'indépendantiste catalan et eurodéputé Carles Puigdemont a…

24 septembre 2021