Vente de médicaments sur internet, la député Lemorton est contre

Pharmacienne de profession et député de Toulouse Catherine Lemorton a vivement réagi aux propos de la ministre de la Santé Roselyne qui envisage aujourd’hui la vente sur internet de médicaments “non remboursés par la sécurité sociale“. Pour l’élue de la première circonscription de Haute Garonne, avec la “Vente des médicaments sur Internet, BACHELOT joue au camelot !” En envisageant de légaliser la vente sur Internet de certains médicaments non soumis à ordonnance précise la député socialiste, “la Ministre de la Santé tente, une nouvelle fois, de briser le cadre qui permet aux Français d’avoir accès à des médicaments de qualité accompagné d’un conseil.” En effet, souligne encore cette spécialiste du secteur médical “permettre demain d’acheter un médicament sur Internet, c’est ouvrir la voie à une course au plus bas prix qui amènera contrefaçons et recyclages en tout genre“. Et invoqué “une pseudo-harmonisation européenne” ne change rien à la situation estimé Catherine Lemorton qui ne voit là qu’une perspective politique destinée “aux grandes enseignes d’hypermarchés ou autres grands groupes économiques qui soutiennent le Gouvernement de bénéficier d’un nouveau marché potentiellement porteur“. la nouvelle cible des amis du présidentQui se cachera derrière ces sites ? Des professionnels de santé ou des vendeurs de poudre de perlimpinpin ? Après les jeux en ligne, ce sont donc les médicaments qui deviennent la nouvelle cible des amis du Président au détriment encore une fois de la santé publique”  a ajouté la député de Toulouse. Catherine Lemorton, rejoignant par là tous les professionnels du secteur qui crient au scandale, tient à “rappeler que le médicament n’est pas un produit comme les autres et que les mesures d’encadrement n’ont d’autre volonté que d’assurer pour la population l’accès à des produits contrôlés et délivrés par des professionnels diplômés. Il est particulièrement scandaleux de devoir régulièrement rappeler à la Ministre de la Santé que son rôle n’est pas la libéralisation d’un marché mais bien l’encadrement d’un secteur essentiel au bien-être des Français!”

Partager

Articles Récents

“intensifier les efforts pour éviter les effets dévastateurs du changement climatique”

Attirant l'attention sur le récent rapport « profondément alarmant » du Groupe intergouvernemental d’experts sur l'évolution du climat (GIEC), le…

26 septembre 2021

interdiction des essais nucléaires : quels sont les Etats au Traité et ceux qui n’ont pas signé

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a de nouveau exhorté jeudi les huit pays clés qui n'ont pas encore…

26 septembre 2021

3 bonnes raisons de créer un site web pour votre entreprise

Internet est devenu un acteur incontournable pour les professionnels du monde économique. De la TPE au grand groupe multinational, il…

26 septembre 2021

Paul Quilès, les hommages de Macron, Hidalgo, Delga ou Faure

Plusieurs fois ministre, directeur de campagne de François Mitterrand en 1981, longtemps maire de Cordes et député du Tarn, Paul…

24 septembre 2021

Paul Quilès est mort

Paul Quilès, né le 27 janvier 1942 à Saint-Denis-du-Sig (Algérie française) et mort le 24 septembre 2021 à Paris est…

24 septembre 2021

Le nuage volcanique des Canaries sous surveillance en Occitanie

Dans son bulletin quotidien sur la qualité de l'air, ATMO Occitanie annonce suivre la progression et l'éventuelle dangerosité du nuage…

24 septembre 2021