Grippe aviaire, un groupe d’experts maintient l’alerte

L’état actuel des connaissances ne permet pas de connaitre précisément les modes de propagation du virus H5N1 de la grippe aviaire, notamment sur la responsabilité des oiseaux sauvages, estime un groupe d’experts internationaux qui exhorte les Etats à ne pas relâcher l’attention sur l’évolution du virus.

Le virus hautement pathogène H5N1

« Il semble malheureusement que le virus H5N1 ne fasse plus la Une de l’actualité bien qu’il demeure un problème de premier ordre, en particulier en Egypte et dans certaines parties de l’Asie, où il a un énorme impact sur la sécurité alimentaire et les moyens d’existence des agriculteurs et des communautés locales », a indiqué Juan Lubroth, Vétérinaire en chef à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Le virus hautement pathogène H5N1 n’est pas confiné à l’Asie, a-t-il ajouté, il a aussi touché l’Europe, l’Asie centrale et certaines zones de l’Afrique. Au cours des six derniers mois, des foyers de la maladie ont été recensés chez les volailles domestiques au Bangladesh, au Cambodge, en Roumanie, en Israël, au Myanmar, au Népal, en Egypte, en Indonésie, en Inde et au Viet Nam, et chez les oiseaux sauvages en Chine, en Mongolie, et en Fédération de Russie. Le Bhoutan vient de signaler récemment pour la première fois la présence de foyers.

« La baisse d’attention portée au virus hautement pathogène H5N1 réduit les opportunités de surveillance et de recherche, compromettant le renforcement des capacités et la coordination entre les administrations environnementales et agricoles, et les efforts visant à mieux comprendre l’épidémiologie et l’écologie du virus », a déclaré le Groupe scientifique de travail sur la grippe aviaire et les oiseaux sauvages dans un communiqué d’une réunion d’évaluation qui s’est tenue au siège de la FAO à Rome.

gérer les risques

Le manque de mesures de biosécurité dans les élevages et le commerce de volailles infectées sont les causes principales de la propagation de la maladie. Les oiseaux sauvages jouent donc un rôle mineur dans l’écologie du virus H5N1, mais il est essentiel de comprendre leur rôle et de gérer les risques, préconise le groupe d’experts.

Au cours des cinq dernières années, des tests de dépistage du virus H5N1 ont été effectués dans le monde entier sur 750.000 oiseaux sauvages. Contrairement à certaines attentes, aucun oiseau sain susceptible d’être porteur ou vecteur du virus n’a été trouvé jusqu’à présent.

Cela indique que les risques de transmission des oiseaux sauvages aux volailles domestiques et à l’homme sont respectivement rares ou négligeables. Davantage de tests sont cependant nécessaires pour corroborer ces affirmations, souligne cependant le Groupe d’experts.

Partager

Articles Récents

“intensifier les efforts pour éviter les effets dévastateurs du changement climatique”

“intensifier les efforts pour éviter les effets dévastateurs du changement climatique”

Attirant l'attention sur le récent rapport « profondément alarmant » du Groupe intergouvernemental d’experts sur l'évolution du climat (GIEC), le…

26 septembre 2021

interdiction des essais nucléaires : quels sont les Etats au Traité et ceux qui n’ont pas signé

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a de nouveau exhorté jeudi les huit pays clés qui n'ont pas encore…

26 septembre 2021

3 bonnes raisons de créer un site web pour votre entreprise

Internet est devenu un acteur incontournable pour les professionnels du monde économique. De la TPE au grand groupe multinational, il…

26 septembre 2021

Paul Quilès, les hommages de Macron, Hidalgo, Delga ou Faure

Plusieurs fois ministre, directeur de campagne de François Mitterrand en 1981, longtemps maire de Cordes et député du Tarn, Paul…

24 septembre 2021

Paul Quilès est mort

Paul Quilès, né le 27 janvier 1942 à Saint-Denis-du-Sig (Algérie française) et mort le 24 septembre 2021 à Paris est…

24 septembre 2021

Le nuage volcanique des Canaries sous surveillance en Occitanie

Dans son bulletin quotidien sur la qualité de l'air, ATMO Occitanie annonce suivre la progression et l'éventuelle dangerosité du nuage…

24 septembre 2021