la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan prolongée d’un an

Le Conseil de sécurité de l’ONU a prorogé lundi pour un an le mandat de la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) et a décidé de l’étendre pour inclure notamment le soutien à l’organisation des élections parlementaires prévues en septembre prochain.

un soutien technique et logistique

Par une résolution adoptée à l’unanimité, les membres du Conseil ont prorogé jusqu’au 23 mars 2011 le mandat de la MANUA, suivant les récentes recommandations du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

Le Conseil de Sécurité a mandaté la MANUA pour fournir un soutien technique et logistique à l’Assemblée nationale et la société civile afghane dans la préparation des prochaines élections parlementaires, comme cela a été demandé par le Président afghan Hamid Karzaï.

Présente dans le pays depuis mars 2002, la MANUA est également mandatée pour continuer d’organiser l’aide humanitaire et les activités de reconstruction du pays.

Dans un récent rapport sur la situation en Afghanistan, l’ONU a constaté des progrès dans la mise en oeuvre du processus de réconciliation nationale. Un consensus a notamment été trouvé, lors de la Conférence de Londres sur l’Afghanistan organisée en janvier dernier, sur la création d’un conseil national pour la paix.

“afghanisation” des compétences et des responsabilités

Ce conseil « sera chargé de superviser la réintégration des combattants de l’opposition armée, et un fonds d’affectation spéciale pour la paix et la réintégration sera financé par les donateurs afin de créer des emplois et d’accorder des incitations financières à ceux qui renoncent à la violence », indique le rapport.

Cette stratégie a été défendue par le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Alain Le Roy, qui avait appelé jeudi le Conseil de sécurité à la vigilance afin que le concept d’« afghanisation » des compétences et des responsabilités dans le pays se matérialise et devienne la base du processus politique dans le pays.

L’intensification des opérations militaires et un calendrier politique chargé, avec notamment l’organisation d’élections parlementaires, la Jirga consultative de paix nationale annoncée par le Président Hamid Karzaï et la Conférence de Kaboul, menacent cette transition, a estimé M. Le Roy.
Ignorer la stratégie d’appropriation des responsabilités par le pouvoir afghan pourrait aboutir à un échec de nos efforts communs, avait-il déclaré, et « cela n’est pas une option ».

Neuf ans après la chute des Taliban, la situation humanitaire reste inquiétante en Afghanistan où l’on dénombre 296.000 déplacés.

Partager

Articles Récents

Toulouse à la 1ère place du classement des hôpitaux 2021

Toulouse à la 1ère place du classement des hôpitaux 2021

Le CHU de Toulouse est en tête du classement des meilleurs hôpitaux et cliniques du magazine « Le Point »…

23 septembre 2021

Les Portes du Tarn et Dyrup Albi labellisés “sites industriels clés en main”

Le Gouvernement annonce ce jeudi la sélection de 49 nouveaux « sites industriels clés en main » accessibles selon des…

23 septembre 2021

Toulouse – 2 conventions pour tenter de relancer l’emploi dans les quartiers populaires

La relance économique dans les quartiers au menu de déplacement de Nadia Hai à Toulouse. La ministre de la ville…

23 septembre 2021

Pneus hiver obligatoires : ce qu’il faut savoir

Si vous habitez l’un des 48 départements français situés dans les massifs montagneux, s'équiper de pneus hiver durant la période…

23 septembre 2021

Le CHU de Toulouse recrute 172 personnes (et pas que des soignants)

Afin de renforcer ses équipes, le CHU de Toulouse propose une nouvelle opération de recrutement 100% digitale. Professionnels de santé…

23 septembre 2021

Paris gagne à Metz, carton de Rennes, victoires de Lille et Lyon ce qu’il faut retenir de la 7e journée ligue1

Se jouait mercredi soir la 7e journée de championnat ligue 1 de football. Une journée une nouvelle fois marquée par…

23 septembre 2021