l’Ecologie, solution à la crise estime les experts de l’ONU

Dans une déclaration faite mercredi à la Conférence sur la crise financière et économique mondiale et son incidence sur le développement, à New York, une vingtaine d’agences du système des Nations Unies relèvent que « l’actuelle crise économique et financière exige une réponse collective de la communauté mondiale », et plaident pour le développement de l’Economie verte.

C’est ‘uni dans l’action’ que ces agences, représentées par Achim Steiner, Secrétaire général adjoint de l’ONU et directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), se sont prononcés en faveur d’une transition vers ‘moins de carbone’, et le soutien à une Economie verte efficiente, capable de fournir de multiples opportunités économiques, sociales et environnementales dans ce 21e siècle.

«Investir les fonds de relance économique dans des secteurs tels que les technologies énergétiques efficientes, les énergies renouvelables, les transports publics, l’agriculture durable, le tourisme respectueux de l’environnement, et la gestion durable des ressources naturelles, notamment les écosystèmes et la biodiversité, reflète la conviction que l’Economie verte peut créer de nouvelles industries dynamiques, des emplois de qualité, engendrer la croissance des revenus, tout en atténuant les effets des changements climatiques et en arrêtant le déclin de la biodiversité », expliquent les agences onusiennes.

Ce choix, poursuivent-t-elles, dans leur déclaration, est « susceptible de contribuer au redressement économique, à la création d’emplois décents et à la réduction des pénuries alimentaire, énergétique, en eau, mais aussi de faire face aux crises relatives aux écosystèmes et au climat, qui ont des effets sur les populations pauvres ».

Par ailleurs, les agences estiment que les grands pays devraient veiller à ce que les pays en développement disposent de ressources financières pour lancer leurs propres programmes de relance et avoir un accès accru aux marchés internationaux pour une reprise rapide des échanges commerciaux.

Elles appellent également les pays donateurs à concrétiser leurs engagements en matière d’aide financière, notamment ceux faits aux cours des sommets du G8 et du G20. Elles souhaitent en outre l’élimination progressive des subventions ‘perverses’ et la prévention du protectionnisme.

Partager

Articles Récents

Toulouse – la FCPE dénonce une “rentrée indigne” et “un avenir saboté pour les élèves”

Toulouse – la FCPE dénonce une “rentrée indigne” et “un avenir saboté pour les élèves”

Alors que la rentrée 2021 a été marquée par le prolongement de la crise sanitaire l'association de parents d'élève pointe…

22 septembre 2021

Gers – disparition inquiétante d’une adolescente de 14 ans

La gendarmerie du Gers vient d’émettre ce mercredi après midi un avis de recherche après la disparition jugée "inquiétante" d'une…

22 septembre 2021

Covid19 – Vers la fin du masque dans les écoles Primaires

Le porte parole du gouvernement Gabriel Attal annonce aujourd'hui la fin du port du masque obligatoire dans les écoles primaires…

22 septembre 2021

Volcan aux Canaries : la crainte de Gaz Toxiques

Eruption aux Canaries : la lave descend lentement vers la mer, des gaz toxiques redoutés. Les coulées de lave du…

22 septembre 2021

Toulouse. Un trafic de drogue démantelé sur les réseaux sociaux

Une équipe de dealers de drogues se servait des réseaux sociaux, dont Snapchat, pour vendre directement à leurs clients. 6…

22 septembre 2021

AZF hommages de Macron, Castex et Delga

Toulouse se rappelle aujourd'hui de l'explosion de l'usine AZF de Toulouse qui a provoqué la mort de 31 personnes et…

21 septembre 2021