l’Ecologie, solution à la crise estime les experts de l’ONU

Dans une déclaration faite mercredi à la Conférence sur la crise financière et économique mondiale et son incidence sur le développement, à New York, une vingtaine d’agences du système des Nations Unies relèvent que « l’actuelle crise économique et financière exige une réponse collective de la communauté mondiale », et plaident pour le développement de l’Economie verte.

C’est ‘uni dans l’action’ que ces agences, représentées par Achim Steiner, Secrétaire général adjoint de l’ONU et directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), se sont prononcés en faveur d’une transition vers ‘moins de carbone’, et le soutien à une Economie verte efficiente, capable de fournir de multiples opportunités économiques, sociales et environnementales dans ce 21e siècle.

«Investir les fonds de relance économique dans des secteurs tels que les technologies énergétiques efficientes, les énergies renouvelables, les transports publics, l’agriculture durable, le tourisme respectueux de l’environnement, et la gestion durable des ressources naturelles, notamment les écosystèmes et la biodiversité, reflète la conviction que l’Economie verte peut créer de nouvelles industries dynamiques, des emplois de qualité, engendrer la croissance des revenus, tout en atténuant les effets des changements climatiques et en arrêtant le déclin de la biodiversité », expliquent les agences onusiennes.

Ce choix, poursuivent-t-elles, dans leur déclaration, est « susceptible de contribuer au redressement économique, à la création d’emplois décents et à la réduction des pénuries alimentaire, énergétique, en eau, mais aussi de faire face aux crises relatives aux écosystèmes et au climat, qui ont des effets sur les populations pauvres ».

Par ailleurs, les agences estiment que les grands pays devraient veiller à ce que les pays en développement disposent de ressources financières pour lancer leurs propres programmes de relance et avoir un accès accru aux marchés internationaux pour une reprise rapide des échanges commerciaux.

Elles appellent également les pays donateurs à concrétiser leurs engagements en matière d’aide financière, notamment ceux faits aux cours des sommets du G8 et du G20. Elles souhaitent en outre l’élimination progressive des subventions ‘perverses’ et la prévention du protectionnisme.

Partager

Articles Récents

La Haute Garonne va expérimenter le Revenu de base pour les 18 – 24 ans

La Haute Garonne va expérimenter le Revenu de base pour les 18 – 24 ans

Le président socialiste du Conseil départemental de la Haute Garonne Georges Méric a annoncé ce mardi matin l'expérimentation du revenu…

28 septembre 2021

Sécheresse, état de catastrophe naturelle reconnu pour Blagnac, Muret ou Cugnaux

Par arrêté interministériel du 14 septembre 2021 publié au Journal Officiel du 28 septembre 2021, l’état de catastrophe naturelle a…

28 septembre 2021

à Saint Jory, le chien Lazer détecte deux plantations de cannabis

Les gendarmes accompagnés de leur chien Lazer, spécialisé dans la recherche de stupéfiants ont découvert deux plantations de cannabis dans…

28 septembre 2021

SII Sud-Ouest annonce recruter 420 nouveaux collaborateurs

l’Entreprise de Services du Numérique SII Sud ouest annonce ce mardi vouloir recruter 420 nouveaux collaborateurs pour renforcer ses équipes…

28 septembre 2021

Toulouse – Opisto recrute 9 nouveaux talents

Suite à une première campagne de recrutement en 2020, Opisto poursuit son développement et réaffirme ses ambitions. Le leader de…

28 septembre 2021

Covid-19 : plus forte baisse de l’espérance de vie depuis la Seconde Guerre mondiale

Covid-19 : plus forte baisse de l'espérance de vie depuis la Seconde Guerre mondiale. L'espérance de vie en 2020 a…

28 septembre 2021