Guerre Taliban Pakistan : les réfugiés face aux moussons

En dépit des tragiques pertes d’employés des Nations Unies et d’autres civils suite à l’attentat à la bombe contre l’hôtel Pearl Continental à Peshawar, au Pakistan, la communauté humanitaire reste déterminée à répondre aux besoins des personnes déplacées internes au Pakistan, annonce le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Deux mois après les déplacements de centaines de milliers de personnes hors des zones d’insécurité du nord Ouest du Pakistan, les besoins des déplacés demeurent aigus. Et la vaste majorité de ces personnes se trouvent encore au sein de communautés d’accueil.

« Les personnes qui ont hébergés leurs amis, leurs familles durant cette période de crise ont montré une énorme générosité et ont aidé à sauver un nombre incalculable de vies. Cependant, cet élan commence à faiblir et ces communautés ont besoin du soutien que peut leur apporter la communauté internationale, » a déclaré, M. Martin Mogwanja, coordonnateur humanitaire au Pakistan.

Le communiqué indique que les acteurs humanitaires répondent aux besoins des déplacés se trouvant à la fois à l’intérieur et à l’extérieur des camps, mais aussi dans les communautés d’accueil. Il précise en outre que plus de 47 000 tonnes de nourriture ont été distribuées depuis le début du mois de mai 2009, principalement aux familles les plus vulnérables. Les organisations locales et internationales ont procédé également à la répartition de milliers d’abris et à la distribution de produits non alimentaires dans les camps.

La saison des moussons qui arrive rend urgente la nécessité de faire face aux besoins des déplacés, ajoute d’autre part le communiqué. A ce propos, l’unité sanitaire a averti qu’un déplacement massif des populations, combiné avec des conditions climatiques extrêmes, rehausserait grandement les risques de maladies contagieuses. Des mesures de prévention on été mises en place pour empêcher toute irruption d’épidémie.

A ce jour, selon le département de l’éducation, 375 écoles ont été détruites des suites du conflit en cours, en majorité dans la région de Swat. Par ailleurs, 3026 établissements servent actuellement de lieux d’hébergement de personnes déplacées à travers neuf districts.

Partager

Articles Récents

Le Gard reste placé en alerte météo

Le Gard reste placé en alerte météo

De violents orages et pluies ont frappé le sud de la France ce mardi 14 septembre. Le département du Gard…

15 septembre 2021

Bagatelle – une nouvelle fusillade fait deux blessés

Une nouvelle fusillade a eu lieu ce mardi aux alentours de midi près de la place De Gaulle dans le…

15 septembre 2021

Retour sur les intempéries dans le Gard, l’état de catastrophe naturelle déclaré

L’état de catastrophe naturelle dans le Gard sera déclaré la semaine prochaine. Annonce du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin mardi…

15 septembre 2021

Afghanistan – premier vol humanitaire vers Kaboul

Le premier vol humanitaire vers Kaboul depuis la prise de pouvoir par les Talibans marque un tournant dans la crise…

15 septembre 2021

Exposition de l’artiste Joël Andrianomearisoa à l’aéroport de Toulouse – Blagnac

Les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse s’associent à l’aéroport de Toulouse - Blagnac pour offrir un projet à la…

15 septembre 2021

Le Gard placé en alerte météo vigilance Rouge pluies orages

Le département du Gard est placé ce mardi matin en alerte météo de niveau rouge soit l'alerte maximum. D'importants cumules…

14 septembre 2021