Le Tchad libère 84 enfants soldats

Le gouvernement du Tchad a libéré 84 enfants soldats identifiés parmi les 236 combattants faits prisonniers au début du mois de mai 2009 et ils ont été remis officiellement au Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) lors d’une cérémonie, présidée par le ministre de la défense nationale à N’Djamena.

En remettant ces enfants à l’UNICEF, le ministre de la défense, le général Kamougué Wadal Abdelkader a rappelé que ce geste témoigne du respect par le gouvernement des engagements auxquels il a souscrit, en particulier la Convention relative au droits de l’enfant, les engagements de Paris de février 2007 interdisant l’enrôlement des enfants dans les forces et groupes armés ainsi que le protocole d’accord sur la protection des enfants victimes des conflits armés, a précisé l’UNICEF dans un communiqué.

De son côté, le chef de la diplomatie tchadienne, Moussa Faki Mahamat, a réitéré la détermination du gouvernement du Tchad à faciliter la réinsertion familiale de ces enfants et a annoncé l’ouverture prochaine d’enquêtes judiciaires pour punir les mercenaires qui recrutent et livrent les enfants aux affres de la guerre.

Le représentant adjoint de l’UNICEF, Dimitri Papathanassiou a quant à lui salué cette remise en liberté des enfants, avant d’inviter ceux-ci à s’engager sur un nouveau chemin.

Aussitôt libérés les 84 enfants ont pris place dans six véhicules affrétés par l’ONG Care international les conduisant dans un Centre de transit provisoire et d’orientation (CTO) dans les faubourgs de N’Djamena.

Parmi les 84 adolescents remis en liberté, l’on dénombre 1 enfant âgé de 14 ans, 14 enfants de 15 ans, 21 enfants de 16 ans, 39 enfants de 17 ans et 3 enfants de 18ans. Pour la plupart, ces adolescents ont opéré au sein de groupes rebelles pendant des périodes allant de 2 mois à 2 ans. Ils étaient dans l’ensemble recrutés de force par les groupes armés dans l’est du Tchad.

Le CTO procèdera à une prise en charge psychosociale de chaque enfant. Le centre prévoit aussi des activités socioéducatives, éducationnelles et sportives. Depuis 2007, les Centres de transit mis en place par l’UNICEF ont déjà accueilli 555 enfants sortis des forces et groupes armés dont ils ont assuré avec l’aide des ONG de l’est du Tchad, la réinsertion familiale et communautaire.

Partager

Articles Récents

La Haute Garonne va expérimenter le Revenu de base pour les 18 – 24 ans

La Haute Garonne va expérimenter le Revenu de base pour les 18 – 24 ans

Le président socialiste du Conseil départemental de la Haute Garonne Georges Méric a annoncé ce mardi matin l'expérimentation du revenu…

28 septembre 2021

Sécheresse, état de catastrophe naturelle reconnu pour Blagnac, Muret ou Cugnaux

Par arrêté interministériel du 14 septembre 2021 publié au Journal Officiel du 28 septembre 2021, l’état de catastrophe naturelle a…

28 septembre 2021

à Saint Jory, le chien Lazer détecte deux plantations de cannabis

Les gendarmes accompagnés de leur chien Lazer, spécialisé dans la recherche de stupéfiants ont découvert deux plantations de cannabis dans…

28 septembre 2021

SII Sud-Ouest annonce recruter 420 nouveaux collaborateurs

l’Entreprise de Services du Numérique SII Sud ouest annonce ce mardi vouloir recruter 420 nouveaux collaborateurs pour renforcer ses équipes…

28 septembre 2021

Toulouse – Opisto recrute 9 nouveaux talents

Suite à une première campagne de recrutement en 2020, Opisto poursuit son développement et réaffirme ses ambitions. Le leader de…

28 septembre 2021

Covid-19 : plus forte baisse de l’espérance de vie depuis la Seconde Guerre mondiale

Covid-19 : plus forte baisse de l'espérance de vie depuis la Seconde Guerre mondiale. L'espérance de vie en 2020 a…

28 septembre 2021